Simulation assurance animal de compagnie

Complétez ce formulaire qui vous prendra moins de 5 minutes pour recevoir des offres personnalisées pour assurer votre animal de compagnie.





Bannière 728x90

Voici 5 autres articles sur les assurance pour animaux qui pourraient vous intéresser :

Conseils pour choisir une assurance maladie pour votre animal de compagnie.

Les Français restent prudents et réticents à contracter une assurance santé animale, moins de 5% de ceux qui ont un animal de compagnie l’ont fait. Ceux-ci seraient très inspirés pour imiter leurs voisins européens. 40% de nos voisins britanniques ont souscrit une assurance pour leurs petits compagnons. En Suède, ils sont encore plus nombreux (80%).
Et pour cause, les inconvénients de la vie et les divers dangers n'épargnent pas nos animaux. Les coûts qui en résultent (opérations, réhabilitation …) sont donc importants et mieux couverts pour abaisser la note. Mais peu importe comment. Avant de pouvoir souscrire une assurance, vous devez définir les besoins de votre compagnon. Il n'est pas absolument nécessaire de prendre l'assurance la plus complète, la formule la plus chère et pas nécessairement utile si l'animal est en bonne santé et rarement malade. En déterminant le plus rapidement possible les attentes du contrat d’assurance, nous pourrons comparer efficacement les différentes offres du marché et choisir ainsi le rapport qualité / prix le plus approprié.
La première chose à faire est de vérifier le niveau de l'assurance maladie et les clauses contenues dans le contrat, en particulier le plafond de remboursement et les options de prévention (visites d'inspection, vaccins …). Les offres, en particulier sur Internet, sont en augmentation et les offres pour les basses côtes sont nombreuses. L'attractivité des prix cache souvent le très mauvais remboursement. Plus graves sont déjà l'assurance standard ou premium à partir de 20 euros par mois. Ensuite, il faut aussi faire attention aux éléments tels que les garanties restrictives (délais de remboursement, garanties d’âge des animaux, montants maximaux pour le remboursement des soins en cours, etc.).
Les conseils qui peuvent être donnés pour assurer un bon animal sont les suivants. Il est inévitable d'étudier les différences entre les formules pour avoir une idée des besoins. Il est également nécessaire d’évaluer la contribution qui varie d’une formule à l’autre, mais aussi d’une année à l’autre. La vigilance est requise de plusieurs autres manières. L’assurance santé animale est plus appropriée si elle est approuvée par les vétérinaires. Il en reste encore peu, il est donc conseillé de demander conseil à votre vétérinaire ou de consulter la Charte vétérinaire pour les connaître. Prise en compte également du délai de carence (délai entre la signature du contrat et la capture effective dans laquelle l'animal n'est pas assuré), de la franchise partielle inexistante et des conditions générales de vente permettant de connaître les conditions d'annulation ou si l'animal est assuré à vie ou pas.
La considération est donc appropriée pour la Tierkrankenkasse. L’attrait du prix apporte souvent de mauvaises surprises, alors que certaines offres sont très sérieuses et ne coûtent pas beaucoup plus. En France, les contrats intéressants sont de plus en plus florissants et les assureurs à éviter sont connus. Cependant, le processus expliqué est toujours effectué pour trouver le contrat approprié.

Noter cet article