Simulation assurance animal de compagnie

Complétez ce formulaire qui vous prendra moins de 5 minutes pour recevoir des offres personnalisées pour assurer votre animal de compagnie.





Bannière 728x90

Voici 5 autres articles sur les assurance pour animaux qui pourraient vous intéresser :

SENSIBILISATION. Lorsque Mario Chênevert a quitté la clinique où il avait rendez-vous avec son médecin en février dernier, il a été heurté par une voiture rue Heriot à Drummondville. Il souhaite que son histoire encourage les utilisateurs à se respecter et à partager le chemin.
Mario Chênevert se souviendra de ce jeudi 14 février 2019. Les rues et les trottoirs étaient toujours ensevelis le lendemain d'une tempête de neige. Pour aggraver les choses, le Drummondvillois revient après son examen de routine dans sa voiture et détermine que son rétroviseur est accroché.
Si vous conduisez le rétroviseur, une voiture continuera à rouler même si la présence de bancs de neige limite l'espace de circulation.
"Je l'ai vu entrer. J'étais sous sa voiture, j'ai posé la calandre de sa voiture car il ne s'est pas arrêté, il avait deux pieds et j'étais mort", raconte le pilote âgé de 56 ans.
Sa jambe droite s'est coincée sous la roue. Il a dû être emmené à l'hôpital pour une chirurgie. "Ils ont collé des tiges et une assiette pour moi, et je dois les garder pendant au moins un an", dit-il.

conséquences
L'accident a eu de graves conséquences sur la vie de Mario Chênevert. "Je ne me suis pas retrouvé coincé devant le tank, je dois payer maintenant, je dois recommencer, ma jambe ne reviendra pas comme avant", se plaint-il.
En plus du fardeau financier, le pilote devait ranger ses baskets de course à temps pour récupérer. "Mon pied blessé restera plus gros, je dois apprendre à vivre avec, et les spécialistes supposent qu'il me faut deux paires de chaussures de tailles différentes pour chacun de mes pieds", a déclaré l'homme, qui a pensé fin mai. Le semi-marathon participe.
Mario Chênevert est également affecté mentalement. Il a commencé une psychothérapie. "Mentalement, c'est assez dur, je suis plus nerveux quand des voitures passent près de moi, j'y pense tous les jours", dit-il.
sensibilisation
Alors que la saison estivale approche et que de nombreux conducteurs et cyclistes parcourent le réseau routier, Mario Chênevert met au défi tous les usagers de la route, qu’ils soient automobilistes, piétons ou cyclistes.
En plus des campagnes de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), Drummondville aimerait voir plus d'attention. Il propose notamment de placer des panneaux à cet effet sur le réseau routier.
"Certaines personnes sont négligentes et ne pensent pas aux conséquences que cela peut avoir, et à ce que j'ai fait, je ne veux pas que cela arrive à d'autres", espère-t-il.
Mario Chênevert, qui a déjà subi d'autres blessures, tente en quelque sorte de garder la tête hors de l'eau. Ses amis aiment même l'appeler le chat parce qu'il ne cesse de tomber et a évidemment plus d'une vie.
rapport de la route
L'année dernière, 28 piétons et 13 cyclistes ont été blessés à Drummondville. Trois de ces personnes ont été gravement blessées, c'est-à-dire que les victimes ont dû être hospitalisées.
Que dit la loi
Les automobilistes doivent respecter la priorité accordée aux piétons et aux cyclistes à une intersection, notamment lorsque le feu pour piétons s'allume au feu vert avant de leur réserver un passage au feu rouge devant un panneau d'arrêt ou juste avant un panneau.
Les cyclistes doivent s'arrêter à un feu rouge ou à un arrêt obligatoire. Vous ne pouvez pas tourner à droite si le panneau l'interdit. Les cyclistes doivent céder le passage aux usagers prioritaires à l'intersection.
Les piétons ne peuvent traverser qu'à l'intersection voisine. Vous devez également correspondre à un feu pour piétons à une intersection ou à un feu de circulation. Vous devez utiliser le trottoir, qui limite la chaussée.

Noter cet article