Réaliser le relevé d'architecture

Comment faire un relevé d’architecture ?

Pour tout projet de réhabilitation ou de rénovation, la réalisation d’un relevé d’architecture est d’une importance capitale. Il permet de prendre conscience de l’état actuel d’une bâtisse, dans le but de préparer et d’organiser les divers travaux de rénovation indispensables. De plus, ce relevé est un document d’appui pour les entreprises en bâtiments. Il leur permet de mieux comprendre la bâtisse ainsi que les problèmes existants. Retrouvez, dans cet article, ce qu’est un relevé d’architecture, et comment le faire.

Le relevé d’architecture

C’est un document qui retranscrit les plans d’étages, les coupes transversales ainsi que les élévations externes et internes d’une bâtisse. Il peut être un simple plan de base, comme il peut représenter la bâtisse en modèle 3D.

Il faut savoir que cette étude est conditionnée par la note d’orientation RICS. En effet, l’ensemble des experts qui entament la réalisation d’un relevé d’architecture doivent se conformer aux règles établies par cette dernière. Cependant, le mode de saisie choisi pour la relève des données ainsi que le choix des détails transcrits sont sélectionnés en fonction du but à atteindre. Le relevé d’architecture peut se faire uniquement à la main, à l’aide d’un crayon et d’un support papier. Toutefois, pour plus de précisions, et grâce aux avancées technologiques, cette étude est, aujourd’hui, réalisée avec :

  • appareil électronique connecté ;
  • télémètres laser ;
  • scanners 3D.

Ce dernier est généralement utilisé lorsqu’un propriétaire prévoit de faire des rénovations sur son bâtiment, des travaux d’extension ou encore pour la mise en place d’un plan de sécurité efficace.

Les étapes de réalisation d’un relevé d’architecture

La première question à laquelle il faudra répondre est “quelle est l’échelle appropriée pour mon étude ?”. En effet, en fonction du bâtiment à reprendre, il faudra que le relevé réalisé soit lisible, pour permettre l’ajout de potentiels détails. En général, l’échelle choisie est 2 cm/1 m. Toutefois, pour mettre en valeur certains éléments importants une échelle plus importante de 5 cm/1 m peut être utilisée. Après cela, il faudra déterminer les éléments qui devront être représentés dans le relevé. En premier lieu, il faudra représenter les murs porteurs et extérieurs. Cependant, il faudra veiller à ce que leur épaisseur soit bien indiquée. Vous pourrez par la suite vous occuper des fenêtres, ainsi que des portes présentes sur les murs précédents, en précisant :

  • l’emplacement ;
  • les dimensions ;
  • le sens d’ouverture.

La prochaine étape consiste à dessiner l’emplacement des multiples cloisons de distributions ainsi que leur dimensionnement, pour pouvoir s’attaquer aux pièces, en dessinant leur emplacement, et en précisant :

  • la largeur ;
  • la hauteur ;
  • la profondeur ;
  • les piliers ;
  • les placards.

Il faudra aussi dessiner les encadrements ainsi que les portes présentent au niveau des cloisons. Ainsi que le plafond et ses particularités (retombées, sous plafond, poutres, etc). Cependant, ces dernières doivent être représentées en pointillés. Enfin, il faudra s’occuper des détails, tels que :

  • les cheminées et les conduits ;
  • les grilles et gaines de ventilation ;
  • les gaines électriques et la position des lumières, interrupteurs et prises de courant ;
  • le système de gestion de l’eau (évacuations et arrivées) ;
  • emplacement du radiateur, chauffage et système d’eau chaude ;
  • spécifier le type de revêtement du bâtiment et leur ligne au sol ;
  • indiquer les dimensionnements les plus importants sur le relevé.

Après avoir retranscrit l’ensemble des éléments cités précédemment, il faudra, maintenant, s’occuper de la légende ainsi que de l’échelle graphique. La première permettra que votre relevé d’architecture soit compris par tout lecteur. En effet, en cas d’utilisation de symboles spécifiques, il sera nécessaire de l’indiquer dans la légende, pour qu’il puisse être compris par la suite. Pour ce qui est de l’échelle, elle sera indispensable pour la lisibilité du relevé. Il faut savoir que dans un relevé d’architecture l’utilisation des couleurs est à éviter, car ce dernier va être photocopié, et le résultat, en noir et blanc, ne permettra pas de bien distinguer des couleurs. C’est pour cela que les symboles, hachures et épaisseur des lignes sont favorisés. Enfin, pour pouvoir réaliser une étude réalisée, un certain nombre d’outils sont indispensables. Nous pouvons citer :

  • un crayon et un bloc note ;
  • un mètre à ruban laser ;
  • un appareil photo ;
  • un ruban à mesurer.

Et plus essentiel encore, sera de se munir d’un équipement de protection.

Le coût d’un relevé d’architecture

C’est une étude qui peut s’avérer très complexe pour les personnes qui ignorent tout de l’architecture ou du monde de la construction. C’est pour cela qu’il est conseillé de recourir aux services d’un expert. Pour ce faire, il faudra prévoir un budget compris entre 750 et 1 500 euros.

Retour haut de page