Simulation assurance animal de compagnie

Complétez ce formulaire qui vous prendra moins de 5 minutes pour recevoir des offres personnalisées pour assurer votre animal de compagnie.

























































Bannière 728x90

Voici 5 autres articles sur les assurance pour animaux qui pourraient vous intéresser :

L'ancien restaurateur de Saint-Pierre avait incité son chien à attaquer une vigile noire. Un processus dans le contexte du racisme, que le bureau du procureur n'a pas nié. Le restaurateur a été condamné à 12 mois de prison.
L'ancien restaurateur de Saint-Pierre-La-Mer placé en garde à vue a été jugé jeudi après-midi, le 20 juin, en vue d'une action immédiate pour les événements survenus le 14 juin à Narbonne-Plage.

L’homme de 50 ans fait l’objet de poursuites pénales pour des actes de violence aggravés par trois circonstances: errance dangereuse du chien, possession d’un chien attaquant sans assurance et sans permis de sortie. Mais c’est bien la preuve du racisme qui a fait surface au cours de l’audience.

Selon plusieurs témoins, le restaurateur aurait incité son chien à attaquer un agent de sécurité noir.

Tout commence dans la soirée lorsque les pompiers de Narbonne sont appelés à secourir des personnes sur un bateau en descente à Narbonne-Plage.

Sur les quais, le restaurateur de chiens menace le pompier de lutter contre l'incendie. Il doit utiliser une bouée pour empêcher les morsures et doit chercher refuge dans l'ambulance pour échapper aux crocs de l'animal.

Les deux forces de sécurité, y compris la victime, vont chez le propriétaire du chien. Une dispute éclata, suivie d'une bagarre. "Allez, allez, allez" aurait envoyé le restaurateur à son chien pour attaquer le garde noir.

Le défendeur modère et ne se souvient pas d'avoir fait de tels commentaires. En fait, le policier est gravement mordu au mollet et se casse le poignet lors de la bagarre avec le défendeur, ce qui a entraîné 30 jours de TIT.

Le restaurateur déclare que son chien de 10 ans est "un mummer", il le regrette également, sans trop de conviction. Les reportages disent: "Les chiens n'aiment pas les Noirs, mais les Noirs n'aiment pas les chiens." Il a dit qu'il ne la gardait pas.

L'accusation parle de faits choquants et scandaleux, "d'une pléthore de racisme, de faits discriminatoires …" et réclame une peine d'emprisonnement de 30 mois, dont 12 mois de probation et des amendes pour les infractions canines.

La défense tentera de débarrasser le sol du racisme, même s'il s'agit "d'une simple lecture du dossier".

Le tribunal a condamné le restaurateur, après examen, à 24 mois de prison, dont 12 ont été suspendus.

Ces 12 mois pourraient être prolongés. Le chien est dirigé vers le SPA. De plus, le restaurateur n'a plus jamais le droit de posséder de tels chiens de catégories 1 et 2.

Simulation assurance chien : Narbonne: il avait son état-major américain sur un piquet
4.1 (98%) 40 votes